Comment les entreprises peuvent tirer profit des pirates

Publié le 12 février 2012

Depuis la protestation contre SOPA/PIPA et la fermeture du site MegaUpload le groupe de pirate Anonymous a augmenté son activité pour s’opposer au contrôle d’Internet.

Les pirates pensent, qu’une fois ces lois en place, les riches et le gouvernement pourront en abuser facilement. De l’autre côté, les grandes entreprises désirent protéger les droits intellectuels de leurs travailleurs.

Ce débat est sans fin puisque les deux groupes ont raison. Ce n’est qu’une question de point de vue.

Pour résoudre le problème, il faut donc l’étudier sous un angle qui fait abstraction des points de vue. Une solution est de suivre un enseignement Boudhiste qui nous apprend à aimer nos ennemis afin de pouvoir en tirer profit. Le Dalaï-Lama applique cet enseignement afin de pouvoir aimer et apprendre du peuple chinois qui a opprimé les Tibétains pendant plusieurs années. Mais comment l’appliquer à la problématique mentionnée plutôt?

Et bien c’est simple. Il suffit de faire comme Apple.

Leurs produits sont la cible des pirates depuis des années. Face à ce problème, la compagnie a tenté d’interdire l’installation de logiciels personnalisés, mais la Cour Suprême des USA a décidé que les propriétaires ont le droit de faire ce qu’ils veulent.

Plutôt que de démarrer une guerre légale, très couteuse Apple a étudié les logiciels créés par ces développeurs. L’entreprise a ensuite intégré à ses produits officiels les fonctionnalités les plus populaires comme le copier-coller et la synchronisation des données sans fil. Tous connaissent le succès monstre des produits de cette compagnie.

Les compagnies de distributions ont des millions de sites et de logiciels sur lesquels prendre exemple et étudier le comportement de leur clientèle. S’ils investissaient dans l’étude et le développement de produits mieux conçus que ceux des pirates, ils pourraient, eux aussi, s’enrichir et nous en faire profiter à tous.